Compte-rendu de Vendanges 2014 : Domaine de l’Arlot (Bourgogne)

Bookmark and Share

Après le film spectaculaire des vendanges à Pichon Baron, j’ai pensé que pour vous donner une idée de la façon dont les vendanges se sont déroulées dans les autres propriétés, le mieux était de demander au directeur de chaque propriété son point de vue sur ce millésime 2014.

J’ai demandé à Jacques Devauges du Domaine de l’Arlot (Bourgogne) ses impressions sur la récolte 2014.

« Pour l’Arlot, les conditions ont été assez favorables : un printemps précoce et ensoleillé (à noter cependant, un épisode de grêle le 28 juin sur Vosne), un été mitigé (de fin juillet à fin août, froid et pluvieux).

Mais le fameux vent du nord du mois de septembre, qui a sauvé bien des récoltes en Bourgogne, était au rendez-vous en 2014 ! Sous un temps très sec, ensoleillé et pas trop chaud, nous avons eu de bonnes conditions pour achever la maturité des raisins. Ce vent du nord a également favorisé une concentration importante, et les grappes gonflées et luisantes que l’on observait fin août, ont pris un bel aspect ramassé et mat.

Les dates des vendanges :
Nous avons procédé cette année en deux temps afin de profiter au maximum des belles conditions de maturation.
Les blancs ont été coupés les 11 et 12 septembre.
Puis, après deux jours de pause, nous avons rentré nos rouges du 15 au 20 septembre, sous un soleil radieux, mis à part un bref épisode pluvieux le 19 septembre.

La récolte :
Belle récolte, nettement supérieure à 2012 et 2013, mais encore légèrement inférieure à une récolte « normale » : notre rendement moyen sur l’ensemble du domaine est cette année de 30hl/ha.
La qualité des raisins blancs était excellente : raisins très sains, jaunes dorés et aromatiques, présentant cependant peu de jus par rapport à la masse de la vendange.
Les Pinots Noirs ont davantage souffert des conditions estivales : ils présentaient quelques foyers de Botrytis, séchés et stabilisés par les excellentes conditions du mois de septembre.
Le niveau de millerandage est moyen et essentiellement présent sur nos vieilles vignes.
Les paramètres analytiques de sucres/acidité étaient bons, avec des degrés naturels de 12.5 à 13.2, en blanc comme en rouge.

Les fermentations :
Les fermentations ont débuté cette année assez rapidement mais se sont déroulées sur un rythme harmonieux et régulier.
Les rouges sont restés en cuve entre 15 et 18 jours.
Au décuvage, et après quelques jours en fûts, les vins présentent déjà des arômes complexes et suaves. En bouche, on note de la chair, une texture moelleuse. Ce sont des vins qui offrent beaucoup de profondeur et de gourmandise. Nous nous dirigeons vers un très beau millésime, mais nous en saurons plus après les fermentations malolactiques, probablement au printemps 2015.
Sur les blancs, les fermentations alcooliques ne sont pas terminées. On peut remarquer dès à présent une très belle fraîcheur, de la netteté et de la droiture. Ils présentent une bouche construite, autour d’une trame assez énergique. Mais plus encore que les rouges, nous devrons être patients et attendre la fin des fermentations.

Pour conclure :
2014 qui a démarré très tôt et s’annonçait précoce, a finalement ralenti son avance en août, pour se terminer sous d’excellentes conditions en septembre. Les vins devraient être d’un très bon niveau.
Les quantités produites, après plusieurs années de faibles récoltes, sont (presque) normales. »

Compte-rendu de Vendanges 2014 : Château Petit-Village (Pomerol)

Bookmark and Share

Après le film spectaculaire des vendanges à Pichon Baron, j’ai pensé que pour vous donner une idée de la façon dont les vendanges se sont déroulées dans les autres propriétés, le mieux était de demander au directeur de chaque propriété son point de vue sur ce millésime 2014.

Marielle Cazaux, Château Petit-Village, Pomerol:

« La très belle arrière-saison de ce millésime nous a permis de vendanger à la carte; nous avons pu attendre que les peaux s’affinent et que les pépins mûrissent doucement… Nous avons commencé les Merlots le 23 septembre pour les plus jeunes parcelles. Les vignes de Merlot les plus âgées ont été récoltées entre le 28 et le 30 septembre.
Enfin, les Cabernets Francs et Sauvignons ont été vendangés le 6 et le 8 octobre.
Le profil aromatique des Merlots est sur la fraîcheur pour les plus jeunes parcelles, sur le fruit mûr pour les plus âgées. Nous avons une très belle concentration des tannins et la macération post fermentaire a donné beaucoup de gras aux vins. Les Cabernets sont gourmands et très bien structurés, ils sont encore en macération.
Nous avons fait un très joli millésime, avec de beaux équilibres de vin. Le bois neuf sera intégré à hauteur de 50 à 60 % pour préserver le fruit.
Les rendements sont encore un peu faibles puisque nous sommes à 30hl/ha, mais la qualité est présente! »

“The excellent arrière saison of this vintage enabled us to harvest à la carte. We were able to wait for the skins to become finer and for the pips to ripen gently.
We began the Merlots on 23 September for the parcels of younger vines. The older vine Merlots were harvested between the 28th and the 30th September. Finally the Cabernets Franc and Sauvignon were harvested on the 6th and 8th October.
The aromatic profile of the Merlots is about freshness for the younger parcels, and ripe fruit for the older vines. We have a lovely concentration of tannins and the post fermentation maceration gave a lot of depth to the wines. The Cabernets are seductive and very well structured. Their maceration finished just recently.
This is a very lovely vintage, with beautiful equilibrium in the wine. Young wood will be integrated at around 50 to 60% to preserve the fruit. Yields were pretty low at 30 hectolitres per hectare, but the quality is there!”

Compte-rendu de Vendanges 2014 : Château Suduiraut (Sauternes)

Bookmark and Share

Après le film spectaculaire des vendanges à Pichon Baron, j’ai pensé que pour vous donner une idée de la façon dont les vendanges se sont déroulées dans les autres propriétés, le mieux était de demander au directeur de chaque propriété son point de vue sur ce millésime 2014.

Pierre Montégut, Château Suduiraut, Sauternes:

« Pour Suduiraut, la récolte s’achève le 30 octobre avec une quatrième trie.
Nous avons commencé tôt le 12 septembre avec une trie de nettoyage assez longue mais peu productive (< 1hl/ha). Nous avons eu un mélange de Botrytis et de passerillage, qui s’est d’ailleurs prolongé sur le deuxième passage début octobre. La proportion de Botrytis a un peu augmenté malgré tout au fur et à mesure.
Des pluies et l’humidité des brouillards ont favorisé un développement d’une nouvelle génération de Botrytis mais la concentration a peiné à arriver et nous avons vendangé à la carte en fonction du parcellaire, souvent en égrenant et seulement une ou deux journées par semaine. Cette troisième trie s’est étalée du 15 octobre au 24 octobre.
Un temps magnifique et chaud depuis le 22 a enfin fait grimper la concentration et nous terminons le dernier passage du 27 au 30 octobre.
En terme de qualité, nous sommes très contents des lots avec une grande diversité de style et de richesse entre les différentes tries mais la caractéristique principale de 2014 sera la fraîcheur avec des pH très bas, jamais vus depuis plus de 10 ans.
Le point noir sera la quantité, puisque les ravages de la Drosophile Suzuki nous auront coûté environ la moitié de la récolte. Nous devrions finir entre 6 et 7 hl/ha !
A noter que notre vin blanc sec ‘S de Suduiraut’, sera l’un des meilleurs produits depuis 2004.
A bientôt pour déguster ce millésime 2014 beau et rare. »

Moments de Vendanges à Château Pichon Baron

Bookmark and Share

 

Je débute cette petite série de compte-rendus de vendanges avec cette vidéo, résultat d’une journée de tournage à Pichon Baron au quatrième jour des vendanges. Comme cela transparaît de manière assez évidente, le moral était au beau fixe, après quelques semaines extraordinaires d’un beau temps parfait, qui nous a permis de récolter les raisins dans de merveilleuses conditions.

Si la vidéo ne s’affiche pas correctement, visualiser la version en ligne ici

Quinta do Noval: déclaration du Porto Vintage 2012 et lancement du Vintage Nacional 2004

Bookmark and Share
Quinta do Noval
Quinta do Noval

Je suis à Quinta do Noval dans la Vallée du Douro. Le temps est ensoleillé, mais inhabituellement froid pour un mois de juillet. Hier, nous avons déclaré le Porto Quinta do Noval Vintage 2012. Une déclaration est toujours un grand événement et les distributeurs et les agents de Noval à travers le monde ont maintenant leurs allocations.

Noval a souvent adopté une approche en dehors des normes concernant les déclarations de Vintage, en commençant par le Porto Vintage 1931 qui a fortement contribué à faire de la Quinta l’un des grands noms du Porto. Mon approche est très simple: si nous estimons que nous avons un vin au niveau de qualité souhaité, avec le style et le caractère d’un Quinta do Noval Vintage classique, nous le déclarons, même si cela signifie déclarer deux millésimes à la suite (comme nous l’avons fait pour 2007 et 2008, et même pour 2003 et 2004), et même si cela signifie également la mise en bouteille d’une très petite quantité de Porto Vintage. Dans le cas du millésime 2012, seules 1000 caisses ont été produites, mais je suis très content du résultat et je suis convaincu que 2012 figurera en bonne place dans la liste des grandes déclarations récentes, telles que 2011, 2008 et 2007.

Nous avons également lancé le Porto Quinta do Noval Vintage Nacional 2004 le mois dernier. Ce grand Vintage Nacional a été officiellement déclarée en 2006, au moment habituel, mais nous avons décidé de le garder jusqu’à maintenant. Dans son extrême jeunesse, il était si fermé, avec un style monolithique, que nous avons pensé qu’il pouvait attendre quelques années en bouteille. Aujourd’hui, le vin  est merveilleux, toujours intense et puissant, et étonnamment jeune.

Ainsi, avec un nouveau Vintage Nacional et une nouvelle déclaration de Porto Vintage, ce sont de grands moments pour Noval et pour les amateurs de nos vins. Au moment où j’écris, ici, à la Quinta, la vigne est extrêmement saine, même après l’extraordinaire averse de pluie de la semaine dernière. Nous ferons de notre mieux pour garantir que de grands vins soient à nouveau élaborés ici cette année.

Je joins à ce billet une vidéo (en anglais) de la fabuleuse dégustation verticale de Quinta do Noval Vintage et Vintage Nacional que nous avons organisée à Londres l’automne dernier. A cette occasion, nous avions dégusté le Vintage Nacional 2004 pour la première fois en public et annoncé sa sortie cet été.

Si la vidéo ne s’affiche pas correctement, visualisez la version en ligne ici