Vendanges 2010 – Conditions générales

Bookmark and Share

Maintenant que nous avons eu le temps de déguster et redéguster les vins du remarquable millésime 2010 à Bordeaux, le moment est venu de poster le compte-rendu des vendanges. Les bruits, que vous avez peut-être déjà entendus, sont parfaitement justifiés. 2010 est une année exceptionnelle à Bordeaux. Je vous donne ici un résumé du millésime dans tous nos vignobles, à Bordeaux et ailleurs.

Bordeaux – le tri des grappes à Château Pichon-Longueville  - Pauillac
Bordeaux – le tri des grappes à Château Pichon-Longueville - Pauillac

Dans le bordelais, même si on a connu une fin de printemps et un été relativement secs, les vignes n’ont pas montré de signes significatifs de stress hydrique.

Les vendanges 2010 ont donné naissance à un millésime qui va indéniablement trouver sa place dans le haut du classement des millésimes avec une maturité exceptionnelle. D’un point de vue analytique, les niveaux de maturité battent des records, aussi bien sur les taux de sucres que sur ceux de polyphénols. Dans un style quelque peu différent, 2010 va pouvoir rivaliser sans aucun complexe avec son prédécesseur, le superbe millésime 2009.

2010 sera une grande année pour les blancs secs, les rouges et aussi pour les liquoreux, grâce à l’arrivée parfaite du Botrytis qui nous a permis de récolter une deuxième et troisième tries impressionnantes.

Le sud de la France a aussi connu une période de sécheresse pendant l’été. Nous avons utilisé pour la première fois un arrosage goutte-à-goutte sur une petite moitié du domaine, optimisant ainsi encore la qualité. Ici aussi, 2010 sera beau.

Bourgogne - Les vendanges au Domaine de l’Arlot - Nuits Saint Georges
Bourgogne - Les vendanges au Domaine de l’Arlot - Nuits Saint Georges

La Bourgogne a eu un peu moins de chance avec un hiver rigoureux, des gelées sévères qui ont fait des dégâts dans certains climats entraînant une baisse de volume non négligeable qu’une floraison irrégulière n’a pas améliorée. Un très faible rendement donc, mais une belle maturité pour ces 2010 et des vins charmants en dépit des difficultés climatiques de début d’année.

Tokaj – Disznókő – La vendange grain à grain des baies aszú
Tokaj – Disznókő – La vendange grain à grain des baies aszú

Tokaj n’a pas connu la sécheresse, bien au contraire : 800 mm d’eau sont tombés entre avril et mi-septembre. Année difficile marquée par une forte pression parasitaire, une très faible sortie, une floraison chaotique, avec pour conséquence une des plus petites récoltes de l’histoire de Disznókő. Les grains aszús vendangés permettront tout de même la production d’un millésime dans le style du 2004, aromatique, d’une belle vivacité et d’une structure privilégiant la finesse et l’élégance à la puissance.

Douro - Quinta do Noval – Foulage au pied dans les lagares
Douro - Quinta do Noval – Foulage au pied dans les lagares

Le Douro a connu une récolte d’un volume impressionnant, ce qui n’était pas arrivé depuis 2007. Cette production conséquente présente des vins très purs, élégants, aromatiques et bien structurés, tant pour les portos que pour les vins rouges secs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une réflexion sur “ Vendanges 2010 – Conditions générales ”

  1. A Sauternes, une qualité incroyable des raisins botrytisés, je confirme moi aussi! Maintenant on a hâte de voir vieillir ce millésime pour le comparer au précédent… Mais patience…