TY (3 of 130)_tb

Vendanges en cours à Pichon Baron

Bookmark and Share

Nous vivons un magnifique été indien ici à Bordeaux et, au fur et à mesure que les journées passent, le millésime 2016 devient de plus en plus remarquable.

2016 a été une année de contrastes, avec un début de saison extrêmement humide, une pluviométrie record jusqu’au mois de juin, puis un temps très chaud, sec et ensoleillé jusqu’en septembre. Il a fait si chaud et sec que nous étions un peu inquiets début septembre car les raisins n’avaient pas encore obtenu la maturité espérée à ce stade. Paradoxalement, une telle période prolongée de chaleur et de sécheresse peut ralentir la photosynthèse de la vigne, et donc retarder la maturation des raisins. Nous avions désespérément besoin de pluie afin que le vignoble reprenne son activité, puis d’une période prolongée de beau temps afin d’amener les raisins à pleine maturité. Nous aurions pu être facilement déçus.

La pluie qui est arrivée un peu plus tardivement que souhaité, a été conséquente. Cette averse vitale de 30 mm le 14 septembre, suivie par 5 mm entre les 16 et 17 septembre a eu un effet très bénéfique. S’en est suivie une période prolongée de temps idéal : des nuits et des matinées fraîches et des après-midis chauds et ensoleillés, ce qui nous a permis de démarrer les vendanges en douceur. Nous avons récolté chaque parcelle au moment optimal, en s’arrêtant un jour ou deux de temps en temps. Les merlots sont maintenant rentrés et semblent d’une qualité exceptionnelle, avec des couleurs profondes, des niveaux records d’anthocyanes et un fruit parfaitement mûr. Je viens de déguster les premiers vins avec Jean-René Matignon et je ne me rappelle pas avoir déjà goûté des merlots d’une telle concentration et structure.

Nous allons maintenant passer aux cabernets. Voici ci-dessous un aperçu de notre magnifique plateau de Pichon Baron hier, jeudi 6 octobre.

IMG_1707_tb

Les raisins sont très sains, déjà mûrs, et les analyses montrent des niveaux d’anthocyanes qui nous rappellent le millésime 2010. Ils se goûtent déjà très bien, mais ils vont encore profiter de ces parfaites conditions quelques jours supplémentaires pour atteindre une maturité et une concentration idéales. La semaine prochaine sera celle des vieilles vignes de cabernet sauvignon. Nous continuerons à prendre notre temps et nous devrions finir au milieu de la semaine suivante, un peu plus tard que d’habitude. Le verdict, comme toujours, aura lieu pendant la dégustation des vins « en primeurs » quand le monde entier viendra déguster nos vins à Bordeaux au printemps prochain. A ce stade nous sommes très heureux de ce que la nature nous a donné durant ces dernières semaines, et nous pensons qu’un grand millésime est en train de se dessiner.

Quinta do Noval Vintage Nacional 2001 et Quinta do Noval Vintage 2014

Les Portos Quinta do Noval Nacional Vintage 2001 et Quinta do Noval Vintage 2014

Bookmark and Share

J’étais dans la vallée du Douro la semaine dernière, où les vendanges sont en cours. Après un début d’année très humide, nous avons ensuite eu un des étés les plus chauds et secs jamais connus, c’est pourquoi  ce fut une année de contrastes. Les vendanges se déroulent  dans d’excellentes conditions, et nous en saurons plus sur la qualité finale des vins dans quelques semaines, même si cela semble bon jusqu’à présent.

161003_1

Voici une photo des vendanges tôt le matin à Quinta do Noval la semaine dernière, les cagettes au premier plan. Cette photo a été prise du promontoire au bout de la vallée Roncão, j’en étais à la moitié de mon jogging matinal, avec le Douro et une partie de Quinta da Romaneira en arrière-plan.

C‘est un des endroits que je préfère au monde. Les vignes ici sur la photo sont du Touriga Nacional, que nous avons plantées en 2000 et qui produisent déjà des vins  d’une qualité exceptionnelle.

Quinta do Noval était l’endroit où il fallait être la semaine dernière étant donné que nous avons mis sur le marché le même jour deux très grands Portos : notre Quinta do Noval Vintage 2014 et notre Quinta do Noval Nacional Vintage 2001.

Cliquez sur les liens ci-dessus pour lire ce que j’ai écrit au sujet de ces vins sur le site Web de Quinta do Noval.