Archives du mot-clé 2007

Nacional 2007 ?

Bookmark and Share

« Je voulais vous poser une question au sujet du Nacional 2007 : pour quel motif n’a-t-il pas été commercialisé en tant que Nacional ? » me demandait Albino Tuosto en réponse à l’article sur la dégustation des vins du Douro que j’ai posté ici.

Voici ma réponse :

Nous n’avons pas déclaré de Quinta do Noval Nacional 2007, ce qui peut paraître étrange dans un millésime où les Vintage sont si beaux par ailleurs. En effet, le Nacional est un phénomène à part.

Comme vous le savez, il est élaboré avec des raisins issus de vignes franches de pied sur une petite parcelle au cœur du vignoble de Noval. Ceci confère une personnalité unique et originale au vin : lorsqu’il est excellent, comme ce fut le cas en 03, 00, 97, 96, 94 ou 63, il est assez extraordinaire, voire l’un des plus grands vins du monde. C’est un vin qui confirme une de mes convictions profondes : un vin est excellent grâce à la qualité du raisin, au caractère de l’année et au terroir dont il est issu. Ces éléments sont bien plus importants que toutes les actions que nous pouvons mener, que ce soit dans les vignes ou dans les chais.

Nous vinifions le Nacional de la même manière que tous les autres raisins issus du vignoble de Quinta do Noval : foulage au pied dans des lagares en pierre, procédé simple mais laborieux. Le résultat pour le Nacional est toujours très différent du vin provenant du reste de la Quinta. Le Nacional est ce qu’il est grâce aux raisins et au terroir, et non en raison d’un quelconque procédé que nous mettrions en œuvre.

Cependant, bien qu’il soit chaque fois différent, avec une personnalité originale, il ne suit pas nécessairement le même rythme que le reste du vignoble. En 1996 par exemple, où nous n’avons pas déclaré de Vintage, le Nacional était exceptionnel, et nous avons décidé de le déclarer. En 2007 au contraire, le Nacional ne s’est pas exprimé, tout simplement. Il avait décidé d’être excellent en 1996 ; il a décidé de ne pas l’être en 2007. C’est ainsi. La décision de ne pas déclarer de Nacional 07 a donc été relativement facile à prendre. Lorsque je suis arrivé à Noval en 1993, j’ai décidé que nous ne déclarerions jamais un Nacional qui ne soit pas excellent, décision à laquelle nous nous sommes toujours tenus depuis lors. Évidemment, on peut imaginer la tentation éphémère de déclarer le Nacional 07 malgré tout – nous aurions pu le vendre ! Mais nous sommes les gardiens de la réputation de ce vin magique, et sur le long terme, c’est ce qui compte. J’en suis donc désolé mais pas de Nacional 2007. En revanche, revenez me lire ici : chaque année est une nouvelle opportunité. Nous avons eu une belle série de grands Nacional au cours des dernières années, et je suis certain qu’il y en aura encore plus à l’avenir.