Archives du mot-clé Chine

Château Suduiraut en Chine : quand le vin rencontre l’art

Bookmark and Share

Je suis allé en Chine en octobre pour un événement inhabituel et exceptionnel. Depuis quelques années, j’ai le sentiment que le moment est venu pour les amateurs de vin chinois de découvrir les grands vins de Sauternes. Quand j’ai commencé à aller en Chine à la fin des années 90, le marché du vin en était à ses balbutiements. Je me souviens d’une première dégustation de l’Union des Grands Crus où très peu de gens étaient venus. Quinze ans plus tard, quand nous mettons en place ce type d’évènements à Shanghai ou à Pékin, plus de mille personnes averties répondent présentes. L’évolution du paysage dans un temps relativement court a été étonnante. Mais l’accent a été principalement mis sur les vins rouges, en particulier les Grands Crus de Bordeaux.

Nous avons donc décidé qu’il était temps maintenant de lancer le vin Château Suduiraut en Chine. Après mûre réflexion, nous avons décidé qu’une façon intéressante et innovante de réaliser ce lancement serait de s’associer à un artiste chinois reconnu qui, inspiré par Château Suduiraut et ses vins nous créerait une œuvre d’art. En collaboration avec l’artiste, l’idée a été de dévoiler en même temps les vins de Château Suduiraut et l’œuvre d’art, en utilisant l’art comme un pont entre la culture française et la culture chinoise.

Après une longue recherche, nous avons approché l’éminent artiste Jiao Xingtao. Il a aimé l’idée et est venu visiter Suduiraut.

Jiao Xingtao and myself at Suduiraut
Jiao Xingtao et moi-même à Suduiraut

C’est une personne exceptionnelle, très sympathique et un vrai esprit libre. Je l’ai beaucoup apprécié dès notre première rencontre. Sa visite à Suduiraut lui a plu et, quelques mois plus tard, il est revenu vers nous avec une remarquable œuvre d’art inspirée par Château Suduiraut et ses vins.

 Jiao Xingtao with “The Golden Wine”, the sculpture he created inspired by the chateau and wines of Suduiraut
Jiao Xingtao et sa sculpture “The Golden Wine”, inspirée par Château Suduiraut

Inspiré à notre tour par ce qu’il avait créé, nous avons réalisé une étiquette spéciale pour Château Suduiraut pour son lancement en Chine. L’étiquette du Château Suduiraut utilise le blason de la famille Suduiraut, qui met en scène deux lions en or. Jiao avait repris cette idée et transformé les lions sur le modèle des lions chinois du palais d’été de Pékin.

Close up of lions on the artwork made by Jiao Xingtao
Focus sur les lions de l'oeuvre d'art réalisée par Jiao Xingtao

Nous avons aimé cette idée et l’avons reprise sur l’étiquette chinoise de Château Suduiraut, réalisée en édition limitée pour la Chine à la fois en 75 cl et en Magnum. Le vin choisi pour le lancement était l’exceptionnel millésime 2009. Je considère ce millésime comme l’un des plus grands Château Suduiraut jamais produits, il semblait parfaitement adapté pour le lancement de Château Suduiraut sur le marché chinois.

Château Suduiraut 2009 limited edition label
Les lions chinois sur l'étiquette de l'édition limitée Château Suduiraut 2009

Château Suduiraut 2009 limited edition box
Le coffret de l'édition limitée Château Suduiraut 2009

Château Suduiraut 2009 limited edition magnum
Le magnum de l'édition limitée de Château Suduiraut 2009

Nous avons également fait traduire le nom de Château Suduiraut en mandarin.

 Château Suduiraut in Mandarin
Château Suduiraut en Mandarin

La prononciation en mandarin sonne comme Suduiraut en français, mais, plus important, cela signifie « Soleil Levant » (le premier caractère), « Doré » (le deuxième caractère) et  « Château » (le troisième caractère). J’aime beaucoup ce nom. Nous sommes particulièrement attachés à communiquer en Chine autour de l’idée que Château Suduiraut est un vin d’or. Non seulement c’est exactement sa couleur, mais de plus, l’or a une résonance très positive en Chine, en tant que couleur impériale. Nous ne pouvons pas laisser le monopole aux vins rouges.

Nous avons réalisé deux vernissages, à Hong Kong et à Shanghai, avec une participation massive de grands journalistes et de collectionneurs d’art contemporain et de vin, notamment l’éminent Henry Tang, qui a tant oeuvré pour le monde du vin à Hong Kong. J’étais un peu inquiet de l’organisation de ces événements car c’était la première fois que nous faisions ce genre de chose, mais ce fût un grand succès, un moment très agréable, et je suis impatient de travailler à nouveau avec Jiao dans l’avenir.

Jiao Xingtao and myself during the Hong Kong launch
Jiao Xingtao et moi-même lors du vernissage d'Hong Kong

Quinta do Noval à la conquête de la Chine !

Bookmark and Share

J’étais en Chine au début de ce mois-ci pour le lancement de Quinta do Noval avec nos nouveaux importateurs Kerry Wines. C’est une initiative passionnante. Bien sûr, nous sommes aux prémices de la consommation de Porto en Chine, qui est encore extrêmement faible. Mais l’histoire récente du développement des vins de Bordeaux en Chine montre qu’il existe un énorme potentiel. Notre expérience dans d’autres pays a souvent montré que la découverte du vin rouge était suivie d’un intérêt croissant pour d’autres grands vins du monde, dont le Porto qui en fait incontestablement partie.

Ce fût fascinant d’animer les différentes dégustations que nous avions organisées et de recevoir les impressions des gens qui étaient venus pour goûter nos vins. Naturellement, pour certains, l’expérience était extrêmement nouvelle et une partie d’entre eux auront besoin d’un peu de temps pour comprendre et mieux apprécier le Porto. Mais un nombre important de dégustateurs a vraiment apprécié les vins, et bien sûr il y avait beaucoup de collectionneurs chinois très pointus qui connaissaient déjà Quinta do Noval. Pour marquer l’occasion du lancement de Quinta do Noval sur ce marché passionnant, nous avions ouvert quelques rares bouteilles de Vintage Nacional. C’était très agréable de partager ces grands vins avec des dégustateurs pour lesquels, dans certains cas, l’expérience était entièrement nouvelle, mais aussi avec d’autres qui avaient déjà dégusté Quinta do Noval dans d’autres pays.

Un verre de Noval Black frais pour commencer  – Crédit Photo: James Jiang
Un verre de Noval Black frais pour commencer – Crédit Photo: James Jiang

Shanghai – Transmettre le message – Crédit Photo: James Jiang
Shanghai – Transmettre le message – Crédit Photo: James Jiang

Shanghai – La dégustation- Crédit Photo: James Jiang
Shanghai – La dégustation- Crédit Photo: James Jiang
 Le moment immortalisé – Crédit Photo: James Jiang
Le moment immortalisé - Crédit Photo: James Jiang
Avec le PDG de  Kerry Wines, Simon Wang (à droite)  et Crystal Edgar, Brand Manager (à gauche)  - Crédit Photo: James Jiang
Avec le PDG de Kerry Wines, Simon Wang (à droite) et Crystal Edgar, Brand Manager (à gauche) - Crédit Photo: James Jiang
Beijing – Toujours prêcher la bonne parole
Beijing – Toujours prêcher la bonne parole
Beijing – La dégustation
Beijing – La dégustation
Les grands vins – un langage universel
Les grands vins – un langage universel

Tournée en Chine. Un verre de Château Pichon-Longueville en haut de la Grande Muraille

Bookmark and Share

Je suis en Chine en ce moment, à la fois pour le lancement de notre nouvel accord de distribution avec Cofco, et aussi afin d’accompagner Ch’ng Poh Tiong pour la tournée de trois villes en Chine qu’il organise chaque année, 128 Great Years of Bordeaux. Nous avons eu droit à une cérémonie de signature remarquablement formelle avec Cofco, qui prend la distribution exclusive en Chine des Tourelles de Longueville, de Castelnau de Suduiraut et des vins de Mas Belles Eaux. Nous voici à la cérémonie de signature à Beijing.

Signature du nouvel accord de distribution avec COFCO

Cela fait quelques années que je viens en Chine maintenant, ma première visite a eu lieu en 1995. La transformation a été époustouflante : des secteurs entiers de villes sont devenus méconnaissables au bout de seulement quelques années. Du point de vue du vin, il y a eu aussi des changements remarquables, avec l’apparition de magasins de vin, de bars à vin d’un haut niveau et de restaurants merveilleux, à la fois chinois et internationaux, avec des cartes de vin très complètes et bien réfléchies. Des changements énormes en très peu de temps. En effet,  je suis sûr que dans dix ans nous nous rendrons compte que la situation d’aujourd’hui n’était seulement qu’un début.  

Il y a un an nous avons recruté un représentant local, Stéphanie Lim, grande professionnelle du vin. Nous avions un peu de temps libre samedi, et nous avons décidé d’amener une bouteille de Pichon à la Grande Muraille afin de boire un verre à notre avenir ici. Nous avons choisi un endroit extrêmement pentu, et nous nous sommes retrouvés tout seuls au sommet. Nous étions donc obligés de prendre la photo nous-mêmes. Voici donc d’abord une photo de moi avec un verre de Pichon sur la Grande Muraille.

Christian Seely avec un verre de Pichon sur la Grande Muraille

Et voici une photo de Stéphanie, naturellement plus en harmonie avec son environnement, et nettement plus jolie à regarder.

Stéphanie Lim avec un verre de Pichon sur la Grande Muraille