Archives du mot-clé Pauillac

TY (3 of 130)_tb

Vendanges en cours à Pichon Baron

Bookmark and Share

Nous vivons un magnifique été indien ici à Bordeaux et, au fur et à mesure que les journées passent, le millésime 2016 devient de plus en plus remarquable.

2016 a été une année de contrastes, avec un début de saison extrêmement humide, une pluviométrie record jusqu’au mois de juin, puis un temps très chaud, sec et ensoleillé jusqu’en septembre. Il a fait si chaud et sec que nous étions un peu inquiets début septembre car les raisins n’avaient pas encore obtenu la maturité espérée à ce stade. Paradoxalement, une telle période prolongée de chaleur et de sécheresse peut ralentir la photosynthèse de la vigne, et donc retarder la maturation des raisins. Nous avions désespérément besoin de pluie afin que le vignoble reprenne son activité, puis d’une période prolongée de beau temps afin d’amener les raisins à pleine maturité. Nous aurions pu être facilement déçus.

La pluie qui est arrivée un peu plus tardivement que souhaité, a été conséquente. Cette averse vitale de 30 mm le 14 septembre, suivie par 5 mm entre les 16 et 17 septembre a eu un effet très bénéfique. S’en est suivie une période prolongée de temps idéal : des nuits et des matinées fraîches et des après-midis chauds et ensoleillés, ce qui nous a permis de démarrer les vendanges en douceur. Nous avons récolté chaque parcelle au moment optimal, en s’arrêtant un jour ou deux de temps en temps. Les merlots sont maintenant rentrés et semblent d’une qualité exceptionnelle, avec des couleurs profondes, des niveaux records d’anthocyanes et un fruit parfaitement mûr. Je viens de déguster les premiers vins avec Jean-René Matignon et je ne me rappelle pas avoir déjà goûté des merlots d’une telle concentration et structure.

Nous allons maintenant passer aux cabernets. Voici ci-dessous un aperçu de notre magnifique plateau de Pichon Baron hier, jeudi 6 octobre.

IMG_1707_tb

Les raisins sont très sains, déjà mûrs, et les analyses montrent des niveaux d’anthocyanes qui nous rappellent le millésime 2010. Ils se goûtent déjà très bien, mais ils vont encore profiter de ces parfaites conditions quelques jours supplémentaires pour atteindre une maturité et une concentration idéales. La semaine prochaine sera celle des vieilles vignes de cabernet sauvignon. Nous continuerons à prendre notre temps et nous devrions finir au milieu de la semaine suivante, un peu plus tard que d’habitude. Le verdict, comme toujours, aura lieu pendant la dégustation des vins « en primeurs » quand le monde entier viendra déguster nos vins à Bordeaux au printemps prochain. A ce stade nous sommes très heureux de ce que la nature nous a donné durant ces dernières semaines, et nous pensons qu’un grand millésime est en train de se dessiner.

Chateau Pichon Baron – 32ème Marathon du Medoc – Philippe Rémond

Un marathon réussi pour Pichon Baron

Bookmark and Share

Samedi dernier a eu lieu le 32e Marathon du Médoc. Comme chaque année, nous avons mis en place une solide équipe Pichon Baron, chacun avec une expérience et des capacités sportives très différentes, mais tous animés par le même enthousiasme pour l’événement.

Nous avons été très heureux que l’un des membres de l’équipe Pichon Baron, Freddy Guimard, ait remporté la course en 2h25, un temps excellent.

Chateau Pichon Baron – 32ème Marathon du Medoc – Freddy GuimardC’était la première fois que Freddy courait avec nous et qu’il finissait premier d’un marathon. Il est le champion de France du dix kilomètres, clairement un athlète superbe et déterminé, mais il s’est aussi magnifiquement intégré à l’ambiance d’ici, dégustant avec joie les vins de Pichon Baron, Suduiraut et Quinta do Noval la veille au dîner.

J’aimerais dire que ces vins ont eu un effet boostant sur les performances du lendemain, mais si tel était le cas, il serait difficile d’expliquer pourquoi mon temps réalisé au semi-marathon fut un peu plus long que celui de son marathon entier et victorieux.

Chateau Pichon Baron – 32ème Marathon du Medoc – Freddy Guimard
Freddy en train de courir devant le château, portant une couronne et son T-shirt Pichon Baron
Chateau Pichon Baron – 32ème Marathon du Medoc – Freddy Guimard
Freddy après la course avec les magnums Pichon Baron de la victoire

Freddy était avec nous car notre ami de longue date, Philippe Rémond, plusieurs fois vainqueur du Marathon du Médoc, membre de l’équipe Pichon Baron depuis des années et qui manage aujourd’hui l’équipe de France de course, l’a amené à Pichon avec un groupe d’amis qui courent régulièrement dans notre équipe. C’est pour nous tous à Pichon un honneur ainsi qu’un grand plaisir d’accueillir régulièrement Philippe au château et de le compter parmi les amoureux de Pichon Baron.

Chateau Pichon Baron – 32ème Marathon du Medoc – Philippe Rémond
Philippe Rémond avec l’équipe Pichon Baron avant la course. Mon fil Charles (dans mes bras) a apprécié l’ambiance mais a décidé de ne pas courir cette année

Yves Bruneau, le boucher de Bages, faisait également partie de notre équipe.

Chateau Pichon Baron – 32ème Marathon du Medoc – Patricia Doré, Yves Bruneau
Patricia Doré encourageant Yves

Sur cette photo, on le voit en train de passer devant Pichon à un stade précoce de la course, comme vous pouvez le constater par le peu de verres encore servis. Yves est arrivé à la deuxième place dans la catégorie des vétérans, et nous avons été très fiers de le compter dans notre équipe.

Chateau Pichon Baron – 32ème Marathon du Medoc – Christian SeelyJe suis passé à Pichon quelque temps après. Cette photo donne l’impression totalement trompeuse que je marche, alors que bien sûr, j’ai simplement ralenti afin de ne pas heurter Ruth Santry qui prenait la photo.

Chateau Pichon Baron – 32ème Marathon du Medoc – Marine Castel, Nicolas SantierNous avons servi à tous les coureurs qui avaient besoin d’un ravitaillement au kilomètre cinq à Pichon, dans des verres à vin bien sûr, Les Griffons de Pichon Baron 2014. Nicolas Santier et Marine Castel faisaient partie des volontaires qui ont pris soin des milliers de coureurs qui ont accepté ce verre.

Chateau Pichon Baron – 32ème Marathon du Medoc – les bénévoles Pichon Baron avec les musiciensServir le vin correctement à autant de personnes est un vrai défi logistique. Voici la superbe équipe des bénévoles Pichon Baron, à qui vont tous mes remerciements, ici en compagnie des musiciens de notre stand.

C’était, comme toujours, un grand jour, une célébration magnifique de la vie et du vin.

Chateau Pichon Baron – 32ème Marathon du Medoc – Philippe Remond, Christian Seely, Jean-Rene MatignonMe voici ici, clairement soulagé que la partie-course soit terminée et appréciant le déjeuner post-marathon avec Jean-René Matignon et Philippe Rémond.

© Château Pichon Baron – photos : Ruth Santry

IMG_0553_recadree

Pichon Baron : une dégustation importante à Barcelone

Bookmark and Share

En juin 2015, une importante dégustation a eu lieu à Barcelone, à la Cave Vila Viniteca. Joaquim Vilà, propriétaire de la cave, et son équipe étaient présents, ainsi que quatre des dégustateurs-clés de La Revue du vin de France. Les résultats viennent d’être publiés dans le numéro 600 du magazine (avril 2016)*. Joaquim Vilà, a rassemblé les vins (tous achetés sur la Place de Bordeaux) des premiers crus de Bordeaux et de sept autres propriétés, seconds crus pour la plupart, qu’ils ont estimé être leurs principaux challengers.

La dégustation a porté sur les millésimes 1989, 1996, 2001 et 2010, des châteaux suivants : Ducru-Beaucaillou, Haut-Brion, Lafite Rothschild, Latour, Léoville Las Cases, Margaux, La Mission Haut-Brion, Montrose, Mouton Rothschild, Palmer, Pichon Baron, Pichon Comtesse de Lalande.

Les vins ont été dégustés à l’aveugle par le jury. Je cite ici le résumé des résultats de Roberto Petronio, pour La Revue du vin de France : « L’outsider le plus sérieux des premiers crus classés est incontestablement Pichon Baron. Il faut dire que depuis son rachat par AXA Millésimes en 1987, le cru a été métamorphosé et son terroir s’exprime à plein dans un style qui fait l’unanimité. » […]
« Pichon Baron, sa noblesse le hisse au plus haut niveau » […]
« Voici le plus sérieux challenger des premiers crus. Le trouver à cette place n’est qu’une demi-surprise tant nous avons pu mesurer la qualité extraordinaire des vins produits ici depuis plus de deux décennies. »

Un classement a été établi à partir de la moyenne des scores de dégustation de tous les millésimes. Dans ce classement, Pichon Baron a terminé à la quatrième place, derrière trois des premiers crus et devant deux autres, ainsi que devant tous les autres challengers. En fait, Château Pichon Baron 2010 a même terminé devant tous les autres 2010.

Chateau-Pichon-Baron_2010_a_plat_l

Voir ce millésime placé devant tous les premiers crus et devant tous leurs prestigieux challengers a été une satisfaction particulière. Ce millésime est en effet très important pour nous à Pichon, car nous le considérons comme une expression particulièrement pure du style Pichon Baron, résultat de plusieurs années de recherche sur ce que peuvent offrir nos meilleurs terroirs.

C’est bien évidemment encourageant pour nous. Comme l’a démontrée cette dégustation, Pichon produit à nouveau de grands vins depuis l’acquisition de la propriété par AXA Millésimes en 1987. Cependant, le succès du millésime 2010 est particulièrement frappant, car c’est la confirmation du potentiel de ce magnifique terroir, situé au cœur de notre propriété.

Pichon_Baron_terroir

Depuis 2000, nous avons mené une stratégie de sélection extrêmement stricte à Pichon Baron, en réduisant de moitié la quantité moyenne de Grand Vin produite, avec l’objectif d’obtenir le meilleur vin possible. Notre stratégie est fondée sur le fait qu’au cœur du vignoble de Pichon s’étend un superbe plateau de graves profondes, qui surplombe les vignes de Latour de l’autre côté de la route à Pauillac, et celles de Léoville Las Cases juste en face à Saint Julien. Ce secteur au sol ondulant d’épaisses strates de graves a le droit d’être considéré comme le meilleur terroir au monde pour le cépage cabernet‑sauvignon.

_Y8W057219_pichonlongueville_vinexia_VX39743

En réduisant la quantité produite de Grand Vin et en concentrant notre assemblage sur les vins issus de cette magnifique parcelle de terre, nous avons réussi à produire un vin d’une qualité égale aux meilleurs vins du monde. Nous avons toujours su qu’il s’agissait d’un projet sur le long terme et que ce changement qualitatif prendrait des années à être pleinement reconnu. Ces dernières années, les gens ont commencé à remarquer le travail accompli et une dégustation comme celle-ci est une consécration encourageante de nos efforts.

Une hirondelle ne fait pas le printemps, et une dégustation réussie ne prouve rien de façon décisive. Cependant, je crois et j’espère qu’à l’avenir il y en aura d’autres avec d’aussi bons résultats. Ce qu’il y a de merveilleux dans la gestion d’un grand domaine comme celui de Pichon Baron, c’est que l’histoire n’est jamais finie : lorsque nous terminons les vendanges d’un millésime, nous commençons à préparer le suivant. Nous pouvons prendre du plaisir dans le jugement de notre vin par les gens qui apprécient les nuances de qualité au plus haut niveau, mais nous savons bien que l’année d’après apportera de nouveaux défis et de nouvelles opportunités pour aller encore plus loin. Nous avons une idée claire de ce que nous nous efforçons de faire dans ce grand domaine et nous allons continuer dans cette voie, encouragés sur le chemin par la reconnaissance telle que celle de cette remarquable dégustation de Barcelone.

65_pichonlongueville_vinexia_VX30054

* Pour plus d’informations sur cette dégustation : http://www.wine-searcher.com/m/2016/03/tasting-ranks-chateau-margaux-first-among-equals

Credits images : @Château Pichon Baron, deepix, P.A.T, Vinexia

ChateauPichonBaron_2015_1286_689

Dégustation de Château Pichon Baron 2015 avec Jean-René Matignon (VIDEO)

Bookmark and Share

J’ai trouvé que Pichon Baron était vraiment fidèle à lui-même en 2015 : grand, puissant  et profond, un merveilleux Pichon dans un style classique. Il me fait penser à une synthèse des millésimes 2005 et 2009 : la fraîcheur, la profondeur et la structure tannique du 2005 alliées à la maturité séduisante du 2009.

Voici Jean-René Matignon et ses impressions sur le vin et le millésime.

Si la video ne s’affiche pas correctement, visualisez la version en ligne ici

PB15_ChS_JRM_1223_688

Bordeaux – Le millésime 2015 en primeur

Bookmark and Share

La frénésie des dégustations en primeurs se calme. Même si officiellement c’est un événement prévu sur une semaine, il dure en réalité un peu plus longtemps. C’est une période de l’année que j’apprécie toujours, l’occasion rêvée de goûter les vins des autres propriétés, mais surtout de goûter nos propres vins avec des professionnels venus des quatre coins de la terre et d’écouter leurs avis. C’est toujours amusant, mais déguster et échanger sur les vins du millésime 2015 a été particulièrement agréable cette année.

Suffisamment de commentaires ont déjà été écrits sur le millésime 2015, ce n’est donc pas une révélation de dire qu’il s’agit à mon avis d’une année exceptionnelle. Globalement, je trouve les vins extrêmement agréables, hédonistes et fascinants. J’ai pris beaucoup de plaisir à les goûter, ce qui n’est pas toujours le cas à ce stade de leur évolution. Je pense que c’est une année qui a permis une grande diversité d’expressions. Dans ce contexte général d’excellence, on découvre une importante variété de styles, allant de la maturité exubérante et séduisante de la rive droite à la pureté, la profondeur de fruit, la fraîcheur et la structure des grands vins de la rive gauche. Les sauternes sont également exceptionnels : harmonieux, élégants, équilibrés, avec un Botrytis pur et complexe. Et il y a aussi de très bons vins blancs secs. D’une manière générale, c’est une année généreuse et très satisfaisante. Une magnifique illustration des multiples facettes de plaisirs que Bordeaux nous offre dans un millésime extraordinaire.

Nous sommes producteurs sur la rive droite, sur la rive gauche ainsi qu’à Sauternes. Lors de la semaine des primeurs, j’ai goûté les vins avec Pierre Montégut à Suduiraut, avec Jean-René Matignon à Pichon Baron et avec Diana Berrouet-Garcia à Petit-Village. Nous avons filmé nos conversations et leurs avis sur leurs propres vins et ce millésime. Cette semaine, je publierai sur trois jours ces courtes vidéos, afin de vous faire partager ces dégustations de vins avec ceux qui les ont élaborés.

SD15_1219_690

Nous commencerons demain avec Pierre Montégut à Suduiraut. Nous irons mercredi à Petit-Village avec Diana Berrouet-Garcia et pour finir, nous irons jeudi avec Jean-René Matignon à Pichon Baron.

PV_PB_2015_475_270