Archives du mot-clé Pauillac

Primeurs 2014 à Bordeaux (VIDEO)

Bookmark and Share

Nous sommes au cœur de la semaine des Primeurs ici à Bordeaux, pour déguster le millésime 2014. C’est l’un de mes moments préférés de l’année. Le vignoble, qui d’habitude est assez calme et paisible, devient tout à coup le rendez-vous du monde entier. A Pichon Baron, par exemple, nous allons recevoir en 5 jours 1300 personnes qui viennent des quatre coins du monde. C’est un grand plaisir de rencontrer toutes ces personnes et de déguster avec elles le nouveau millésime.

Si la video ne s’affiche pas correctement,visualisez la version en ligne ici

La « taille médocaine » au Château Pichon-Longueville Baron

Bookmark and Share

C’est actuellement le moment de la taille sur Bordeaux.
Dans le court extrait video qui suit, Alexandra Lebossé et Joël Dupuy montrent comment s’effectue la taille dans le vignoble de Château Pichon-Longueville Baron.

Si la video ne s’affiche pas correctement, visualisez la version en ligne ici

Voici quelques photos qui illustrent de plus près ce que Joël réalise dans la video.

Joël, en train de faire le cot de retour
Joël, en train de faire le cot de retour
Le cot de retour
Le cot de retour
Un pied de vigne taillé
Taille médocaine : un pied de vigne taillé
Détail du cot de retour sur le pied de vigne taillé
Détail du cot de retour sur le pied de vigne taillé

Clips video au Château Pichon-Longueville Baron

Bookmark and Share

Château Pichon-Longueville : QR code et site web mobile

Nous venons de lancer le Quick Response Code (QR code) de Château Pichon-Longueville Baron, lié à un site web mobile. Je trouve l’idée géniale. Le consommateur a ainsi la chance de mieux connaitre à la fois la propriété et l’équipe derrière le vin, juste en flashant ce QR code au dos de la bouteille.

Ce QR code est présent sur les bouteilles de Château Pichon-Longueville Baron à partir du millésime 2009. Il sera aussi fourni aux cavistes et restaurants pour permettre à leurs clients d’accéder à plus d’information sur les millésimes.

Voici 3 des videos disponibles lorsque vous scannez ce QR code.

Si la video « L’identité de Château Pichon-Longueville Baron » ne s’affiche pas correctement,
visualisez la version en ligne ici

Si la video « Le collage au blanc d’oeuf » ne s’affiche pas correctement,
visualisez la version en ligne ici

Si la video « La première dégustation du millésime 2011 » ne s’affiche pas correctement,
visualisez la version en ligne ici

Le Marathon du Médoc 2011

Bookmark and Share

Marathon du Médoc 2011 - l'équipe de Château Pichon-Longueville

Cette année, nous avons passé une merveilleuse journée lors du Marathon du Médoc. Un début de journée sous le soleil comme vous le montre cette photo prise sur les marches du château, avec l’équipe de Château Pichon-Longueville Baron prête à partir pour la course.

Davar Irvani et ses amis Woody et Alex, amateurs de vin venus de Londres, ont déclaré avoir choisi leurs élégants costumes de pingouin aux nœuds papillons rouge vif, en hommage à ma présentation habituelle, ce qui m’a honoré.

Une belle ambiance régnait cette année, très détendue. Le Château Pichon-Longueville Baron était au kilomètre 4, nous avons donc décidé de ne pas servir de vin à ce stade, mais plutôt à Château Pibran, au kilomètre 22,7. (Ces décimales ont toute leur importance lorsqu’il s’agit de les courir).

Marathon du Médoc 2011 - Miss Médoc à Château Pibran

Ici vous pouvez voir Laura, la fille de mon assistante Ruth Santry qui, pour des raisons tout à fait manifestes, vient tout juste de remporter le titre de « Miss Médoc ». Elle est en train d’attendre les coureurs à Château Pibran. (Les premiers arrivés adoptent une approche spartiate face aux verres de vin et ne s’arrêtent pas. Mais l’immense majorité des coureurs sont ici pour la fête, sur le point de commencer sur cette photo.)

Marathon du Médoc 2011 - Marie-Louise Schÿler

Marie-Louise Schÿler photographiée ci-dessus courait évidemment pour l’équipe Château Pichon-Longueville Baron. Elle semble très détendue, en dépit du fait qu’elle soit poursuivie par plusieurs personnes arborant d’excentriques couvre-chefs. Marie-Louise fait partie d’un groupe de coureurs qui s’appelle Bordeaux Grands Crus Runners, venant de quinze propriétés de Bordeaux, qui s’entraînent tous ensemble pour le Marathon de New York.

Je courais à côté de mon ami Axel Probst, l’expert et grand amateur allemand des vins de Porto, qui malgré sa jeunesse et sa forme olympique (il a été nageur de haut niveau puis pilote dans la Luftwaffe), s’est montré très courtois en courant à la même vitesse que moi jusqu’au kilomètre 19 où j’ai eu besoin de me reposer avant de clopiner lentement vers Château Pibran, où nous nous sommes retrouvés comme vous pouvez le voir.

Marathon du Médoc 2011 - Château Pibran

Ici nous sommes avec Miss Médoc et Alex Smith, l’un des pingouins à nœud papillon, qui est arrivé à Château Pibran avant moi malgré son épais costume.

Ce fut un grand événement comme à l’accoutumée, avec une atmosphère festive et conviviale, ce qui prouve que le vin comme le sport ne doivent jamais être pris trop au sérieux et qu’ils font juste partie d’une vie saine et équilibrée.

Les premiers dégustateurs sont arrivés à Bordeaux pour déguster le grand millésime 2010

Bookmark and Share

Les premiers commentaires de Bordeaux sont restés assez discrets jusqu’à présent. Sans doute parce qu’on hésite encore à dire que nous sommes en présence, pour la 2e année consécutive, d’un très grand millésime. C’est pourtant certainement le cas. J’aimerais essayer de donner ma propre impression sur les différences entre ces 2 millésimes, en particulier pour les vins de Château Pichon-Longueville Baron.

Il est déjà arrivé, notamment en 1989 et 1990, que 2 grandes années se succèdent, avec chacune sa personnalité et des avis assez tranchés selon le goût des amateurs. On nous a demandé de comparer 89/90 et 09/10, et je crois que c’est assez légitime de le faire, mais il faut souligner que les méthodes de travail sont assez différentes aujourd’hui. Les grandes propriétés ont des rendements nettement moins importants et réalisent des sélections plus strictes entre le grand vin et le 2e vin. Alors oui, on peut comparer le grand duo qu’a été 89/90 avec les millésimes 09/10, mais je suis convaincu que ces derniers atteignent un niveau de qualité nettement supérieur.

Par chance, ce n’est pas mon travail  d’écrire régulièrement des notes de dégustation sur les vins, nous avons pour cela des journalistes parfaitement qualifiés. Mais, pour autant que cela ait de la valeur, je vous livre ici mon appréciation des vins de 09 et 10 de Pichon, en espérant que les mots puissent esquisser une idée des différences de styles entre ces deux millésimes. Je ne ressens pas le besoin aujourd’hui de dire celui que je préfère, pour la bonne raison que je ne le sais pas encore. Mais je suis persuadé que ce sont deux grandes années pour Bordeaux et je suis très heureux, ainsi que toute l’équipe ici, d’avoir pu y prendre part.

Voici une photo de Jean-René Matignon et moi même, savourant le moment d’une dégustation de ces deux grands millésimes.

Château Pichon-Longueville Baron : Christian Seely (à droite) et Jean-René Matignon (à gauche)

Je transcris le résultat de nos délibérations, avec Daniel LLose, après avoir gouté ensemble ces deux vins, pour tenter de définir leur différence de style :

Château Pichon-Longueville Baron 2009: « Soyeux, velouté, très harmonieux, équilibré et long.  Plein, onctueux, doux, fruité subtil et fin, à la fois puissant, fin et délicat. Voluptueux, racé et élégant ».

Château Pichon-Longueville Baron 2010: « Une structure vive, très fraiche, tonique; des tannins à la fois forts et musclés, fins et équilibrés. Des fruits rouges et noirs sauvages et intenses. Explosif, profond et complexe. Nous avons rarement vu tant de richesse, alliée avec tant de fraîcheur. Equilibre extraordinaire et impressionnant par sa concentration.

J’espère que tout cela donne une idée de ce que nous ressentons en dégustant ces vins. Evidemment je les aime tous les deux, et maintenant nous allons voir ce que le monde va en dire. Ensuite, si tout va bien, nous aurons le plaisir de les déguster et de les comparer encore et encore dans les décennies à venir.

Si vous souhaitez avoir une approche plus complète de ce qui rend le millésime 2010 si particulier, je vous suggère le lien suivant :

http://bordeauxgold.com/wp-content/uploads/2011/03/2010Report.pdf

Il s’agit du Vintage Report de Bill Blatch (en anglais), qui réalise une analyse remarquable de l’année et des vins. Je la trouve brillante et la recommande vivement. Pour ceux qui ne connaissent pas Bill, c’est un négociant bordelais apprécié et respecté pour sa connaissance encyclopédique de Bordeaux et de ses vins pour chaque millésime, due à des notes méticuleusement prises depuis des années. Son analyse du millésime 2010 vous donnera une idée de l’ampleur de ses connaissances et de sa passion pour Bordeaux et ses vins.