Archives du mot-clé Tokaj

Laszlo Meszaros et Christian Seely

La renaissance de la parcelle Hangács à Disznókő

Bookmark and Share

Ce lundi j’étais en Hongrie pour déguster avec László Mészáros les vins Aszú exceptionnels du millésime 2016. A cette période de l’année, Tokaj peut être soit très froid, soit enveloppé d’un épais brouillard, ou parfois les deux en même temps. Mais occasionnellement, il y a des journées comme ce lundi où un soleil d’hiver éclatant révèle toute la splendeur et la beauté de cette région viticole.

Disznoko et le Mont Tokaj
Point de vue de Szt Tomas à côté du village de Mád, sur le vignoble de Disznókő (centre droite) avec la perspective du Mont Tokaj à l’horizon

Une des principales raisons de ma visite était de venir inspecter les travaux de replantation de la parcelle Hangács située sur les coteaux au-dessus du vignoble de Disznókő. C’est un projet passionnant pour nous tous. Depuis les années 1960, le terrain de Hangács n’était pas cultivé. A cette époque, la ferme d’état, exploitante de ces vignes, favorisait les plantations à basse altitude, dans la plaine, pour faciliter les travaux viticoles avec de gros tracteurs.

Mais ce site, au sommet de la colline, est sans aucun doute un des plus grands terroirs de la région de Tokaj. Avant les années soixante, de la vigne a été cultivée ici des siècles durant. Au 16ème siècle les archives confirment que ce vignoble appartenait à la famille Balassi, en particulier au poète et soldat Bálint Balassi.

Laszlo Meszaros sur la parcelle Hangacs

László Mészáros, le directeur talentueux de Disznókő, sur la parcelle Hangács en cours de préparation pour la plantation, avec derrière lui le mont Tokaj et la chapelle Terézia.

Il est évident que le sol à cet endroit est bien drainé, puisqu’il était sec, tandis que les sols plus bas étaient lourds après la pluie récente. Ce zoom montre le sol volcanique caractéristique de la parcelle Hangács.

le sol de la parcelle Hangacs

Au total, nous allons planter 22 hectares, surtout avec du Furmint. C’est une preuve de notre foi en l’avenir des grands vins Aszú de Tokaj sur le long terme. Pour nous, c’est une profonde satisfaction d’entreprendre ce projet. Ce lieu qui était abandonné et en train de mourir, va revivre et produire à nouveau de grands vins dans quelques années, comme ce fut le cas pendant des siècles.

Avec un verre de Disznókő Tokaji Aszú 6 puttonyos 2006, nous célébrons l’avenir de Hangács
Avec un verre de Disznókő Tokaji Aszú 6 puttonyos 2006, nous célébrons l’avenir de Hangács

Avec l’expérience et les années qui passent, nous avons reconnu l’importance des différentes caractéristiques et identités de chaque terroir au sein du vignoble de Disznókő. La parcelle Kapi, à proximité de Hangács, produit des vins Aszú qui comptent parmi les plus remarquables du vignoble de Disznókő. Nous croyons profondément que dans les années futures, Hangács deviendra un des plus grands terroirs de Disznókő. C’est une grande joie pour nous d’amorcer le processus de replantation de cette parcelle afin de lui redonner vie.

L’après-midi s’est terminé avec un magnifique coucher de soleil sur la plaine hongroise. Cet endroit est magique.

coucher de soleil depuis la parcelle Hangacs

Pour des informations détaillées sur la replantation de la parcelle Hangács, visitez le site Web de Disznókő : http://disznoko.hu/fr/disznoko-experience/la-replantation-de-la-parcelle-hangacs-un-nouveau-grand-projet/

Disznoko_DryFurmint_2015_outsidde

Nouvel habillage pour le Furmint sec de Disznókő

Bookmark and Share

Nous venons de mettre sur le marché le millésime 2015 du Furmint sec de Disznókő dans une toute nouvelle présentation.

Disznoko_Dry Furmint_2015_bouteille_verre_light_h800_300dpi

Comme vous pouvez le voir, sa forme reprend celle de la bouteille traditionnelle des vins Aszú de Tokaj, plus petite. L’idée de cette nouvelle bouteille est de renforcer l’association de notre Furmint sec au grand terroir de Tokaj dont il est issu, et en l’occurrence, dans notre cas, au vignoble de Disznókő lui-même. L’étiquette a elle aussi été entièrement retravaillée, et c’est la première fois que nous utilisons un bouchon en verre comme alternative à la capsule à vis, dans un souci d’esthétisme. J’aime beaucoup cette nouvelle présentation, dont la qualité et le style sont en harmonie avec le vin.

Ces dernières années ont connu un développement significatif des vins blancs secs de Tokaj. Aujourd’hui, il en existe d’excellents issus de cette région, dans des styles variés. Notre vin est vinifié en cuves inox et n’est à aucun moment en contact avec le bois, le but recherché étant de préserver la fraîcheur et la minéralité qui caractérisent le cépage furmint. Il accompagne merveilleusement les fruits de mer, et c’est un vin capable d’étonner vos convives lors d’une dégustation à l’aveugle.

Nos efforts à Disznókő sont bien sûr concentrés sur l’élaboration de grands vins liquoreux Aszú. Mais nous sommes très fiers de notre Furmint sec et je vous invite donc à le découvrir.

Compte-Rendu de Vendanges 2014 – Disznókő (Tokaj)

Bookmark and Share

Après les nouvelles de Bordeaux et de la Bourgogne, voici quelques informations sur les récoltes de Quinta do Noval, Disznókő et Mas Belles Eaux.

László Mészarós de Disznókő, Tokaj:

«Nous avons terminé les vendanges le 30 octobre. Jamais nous n’avions terminé si tôt, jamais nous n’avions terminé en octobre. A cause de la pression de l’humidité, nous n’avons pas pu attendre.

Le volume est très réduit. Nous arriverons à peine à un rendement moyen de 5 hl/ha. Nous aurions autour de 500 hl de vins. Il y a encore 10 jours nous n’aurions pas pensé ça. C’est la moitié de ce que j’avais estimé au début des vendanges.

Heureusement la plus grande partie de la récolte va être constituée d’aszús, jolis, beaucoup plus marqués par le Botrytis que d’habitude, et moins passerillés.

Nous les travaillerons surtout en les macérant dans des vins de base, des vins qui ont terminé la fermentation.

Ce fût un millésime difficile à Tokaj, avec une pression forte de l’oidium en été, et surtout une attaque de pourriture à partir de fin août qui nous a donné beaucoup de soucis. Force est de constater que nous avons eu trop de pluies également cet automne.

Nous avons commencé les macérations des aszús le 29 octobre. Après dix jours de macération, nous avons obtenu 14 lots au total.

Je pense que nous aurons quand même de jolis Aszús cette année, pas très gras mais avec une bonne acidité et de beaux arômes. »

Lire les comptes-rendus de vendanges 2014 des autres propriétés:

Moments de Vendanges à Château Pichon Baron

Compte-rendu de Vendanges 2014 : Château Suduiraut (Sauternes)

Compte-rendu de Vendanges 2014 : Château Petit-Village (Pomerol)

Compte-rendu de Vendanges 2014 : Domaine de l’Arlot (Bourgogne)

Compte-Rendu de Vendanges 2014 – Quinta do Noval (Douro)

Compte-Rendu de Vendanges 2014 – Mas Belles Eaux (Languedoc)

Les Vendanges 2014 dans nos propriétés: Conclusion

Le Millésime 2012 à Disznókő – Tokaj

Bookmark and Share

Start of botrytisation, September 17th

Ici, à Bordeaux, les vendanges viennent de commencer. Nous parlerons plus en détail du potentiel des rouges la semaine prochaine. Mais le sujet d’aujourd’hui sont les grands vins liquoreux de Sauternes et de Tokaj. Au Château Suduiraut, nous attendons l’arrivée du Botrytis, avec un potentiel d’excellente qualité sur les vignes. L’absence de Botrytis jusqu’à présent est en fait un signe assez positif à Bordeaux: cela signifie que nous avons pu prendre notre temps avec les rouges et leur donner quelques jours supplémentaires de maturation avant de commencer les vendanges. Donc, je suis sûr que l’équipe du Château Suduiraut comprendra si je vous dis que nous pouvons encore attendre quelques jours de plus avant que les conditions de Botrytis arrivent. Ainsi nous pourrons rentrer ce qui apparait comme une excellente vendange pour les rouges avant de commencer à Sauternes.

Cependant, à Tokaj, ils ont déjà commencé à vendanger et ils ont récolté des raisins aszú particulièrement bons. László Mészáros, le talentueux directeur de Disznókő, a la situation bien en main et m’a envoyé l’analyse de la récolte jusqu’à aujourd’hui que je vous restitue ci-dessous. J’espère qu’elle vous donnera une idée de la façon dont l’année s’est déroulée à Tokaj, et de la façon dont les choses se déroulent jusqu’à présent. Tous les signes sont encourageants!

Christian Seely

La situation du millésime 2012 est pour le moment très similaire à celle du millésime 2011. On constate :

- un été extrêmement chaud et sec

- une maturité précoce, avec une botrytisation et un développement des baies aszús très lents.

L’hiver, tempéré, a duré relativement longtemps. Le débourrement, tardif, a commencé le 23 avril. Le printemps, chaud et sec, a permis une floraison précoce à la fin du mois de mai.

L’été s’est quant à lui révélé extrêmement chaud et sec, avec des températures avoisinant parfois les 40°C. A la fin du mois d‘août, les raisins étaient déjà presque arrivés à maturité.

The first day of the harvest for Dry Furmint, September 10th

Les raisins des vins blancs secs ont été vendangés entre le 10 et le 13 septembre, une précocité unique. Nous avons cueilli des baies bien mûres et très saines, avec une acidité d’une fraîcheur remarquable. La plupart viennent de terminer leur fermentation, produisant des vins frais, acides et équilibrés.

Le Botrytis est arrivé très lentement sur le Furmint, et a engendré l’apparition de baies aszús prêtes à être vendangées le 11 septembre.

Furmint Aszu grapes, September 13th

Ces grappes sont nées d’une botrytisation particulièrement fine et d’un passerillage intense des baies de Furmint.

Zéta on 28th August

Fait curieux, les baies de Zeta, qui sont en général les premières à produire de remarquables quantités d’aszús, sont restés intactes jusqu’à aujourd’hui (début octobre).

Botrytisation develops, September 27th

Les pluies de mi-septembre ont intensifié le développement du Botrytis sur le Furmint.

Aszu grape picking, September 13th

La vendange des grains aszús est en cours. Nous ramassons des baies aszús particulièrement fines et concentrées sur les parcelles situées sur les coteaux ouest, à mi-pente.

László Mészáros

Muscat aszu grapes, September 11thFurmint aszu grapes, September  11th

QRcode

Un séjour très bref la semaine dernière à Tokaj pour travailler l’assemblage des vins aszú 2008 de Disznókő

Bookmark and Share

C’est un joli millésime. Nous avons élaboré une très faible quantité d’un 6 puttonyos, très fin, mais globalement l’équilibre paraissait juste parfait pour un 5 puttonyos. J’ai beaucoup aimé l’équilibre de ce millésime, les vins étaient frais, intenses, fins et présentaient une bonne longueur. Il s’agit définitivement d’un vin à ne pas manquer lorsqu’il sera commercialisé.

Nous avons profité de l’occasion pour procéder à une dégustation verticale de Disznókő 6 puttonyos, à partir du millésime 1993. La photo montre les remarquables variations de couleur d’un millésime à l’autre, reflétant ainsi de fortes différences de style entre les vendanges. Ils étaient bien évidemment tous délicieux. Pour moi, voici les millésimes qui se sont démarqués. Le 2002,  savoureux, d’une grande pureté, intense et de bonne longueur, bien qu’il ait besoin de rester encore en cave, le temps que vous voudrez bien patienter. Le 2000, de style complètement différent, frais, épicé, épanoui et séduisant, très agréable à boire dans l’immédiat. Et l’extraordinaire 1993, qui reste encore aujourd’hui d’une grande jeunesse.

Disznoko - aszu 6 puttonyos