Archives du mot-clé Douro

Dégustation des vins du Douro

Bookmark and Share

Lors de la dégustation New Douro à la Tate Modern, j’étais à Londres pour présenter les vins rouges 2007 de Quinta do Noval. J’ai réussi à m’éclipser de temps en temps de ma place à table pour goûter tous les vins présents. Ce genre d’occasion n’arrive que très rarement dans cette région de production, et je m’efforce ainsi d’en profiter au maximum, dès que possible. Il y avait des vins remarquables. En effet, 2007 a été un excellent millésime dans la vallée du Douro, aussi bien pour les portos Vintage que pour les vins secs.

Paul Symington a axé sa présentation au public de la dégustation sur le thème suivant. Même si c’est inhabituel, une grande région viticole est tout à fait capable de produire deux catégories de vins de classe mondiale, comme c’est le cas ici avec le porto Vintage et, désormais aussi avec les vins secs de la vallée du Douro. Pour appuyer ce message, nous avons présenté les Vintage 2007 après la dégustation des vins rouges et blancs.

L’émergence des nouveaux vins du Douro, aussi bien rouges que blancs, est à mon avis un phénomène passionnant. Travaillant depuis seize ans déjà dans la vallée du Douro, à Quinta do Noval, et aussi plus récemment à Romaneira, il y a longtemps que je suis tombé amoureux de cette région. Voir que l’on produit des vins rouges exprimant l’âme du terroir du Douro, tout comme le Vintage le faisait déjà depuis longtemps, est donc un immense plaisir. Avant tout, ces nouveaux vins ont apporté à la région du Douro un regain de vitalité et de dynamisme, car ils permettent à de petits exploitants viticoles de s’installer de façon indépendante, ce qui était très difficile pour la production des portos.

On constate aujourd’hui l’émergence d’une nouvelle génération de producteurs de vins du Douro qui se font connaître sur la scène internationale grâce à des vins produits sous leur propre nom, ou celui de leur propriété. Cela ne peut qu’être positif pour la région et, bien entendu, pour les amateurs de vin dans le monde entier. Sans pouvoir prétendre que nous soyons très petits ou très jeunes, nous n’aurions probablement pas acheté Romaneira, par exemple, si le projet n’avait consisté qu’à produire du porto. L’un des principaux attraits du vignoble de Romaneira vient en effet de son potentiel pour la production de vins rouges et blancs du Douro. Il est évident que Noval ne va pas abandonner son activité principale, car la production de grands portos est toujours, et restera notre véritable raison d’être. Cependant, les vins rouges de Quinta do Noval, et le Cedro do Noval jouent un rôle de plus en plus important dans la vie du domaine. D’une façon générale donc, la Vallée du Douro vit actuellement une période passionnante.

Visite à Romaneira pour contrôler nos raisins blancs

Bookmark and Share

Lors de l’acquisition de Romaneira, j’ai été ravi de découvrir que nous disposions de près de cinq hectares de cépages blancs plantés dans un beau terroir, principalement des Malvasia Fina et des Verdelho (ou Gouveio comme on les appelle ici dans le Douro). C’est assez inhabituel en fait. Destinés plutôt au porto blanc, les raisins blancs n’étaient pas pris très au sérieux durant ces dernières décennies dans le Douro. Mais certains de ces cépages ont des personnalités fascinantes, avec des taux d’acidité naturelle élevés. Ils sont en mesure de donner des vins blancs très frais et complexes, même dans l’extrême chaleur de la Vallée du Douro. Mon épouse Corinne, qui est œnologue et spécialiste des vins blancs, a entrepris d’élaborer des vins blancs à Romaneira. Ici, elle surveille les Malvasia Fina dans les vignes, une semaine avant les vendanges. Après le succès initial des assemblages de Verdelho et de Vinho Branco à Romaneira, nous avons décidé de planter quelques hectares de cépages blancs à Noval. Ainsi, Noval sera bientôt un concurrent de Romaneira en tant que producteur sérieux de vins blancs du Douro.

Corinne Seely contrôle les raisins blancs de Romaneira avant les vendanges

Et ici, une semaine plus tard, nous voyons les mêmes raisins qui arrivent dans la cave de vinification. Les raisins blancs les plus parfaits que nous ayons jamais vus ici.

Vendanges des raisins blancs de Quinta da Romaneira 

Une visite dans les vignes de Noval avec António Agrellos, directeur technique, et Jose Eduardo Costa, ingénieur agronome

Bookmark and Share

Le temps des vendanges approche. Et bien que des analyses régulières soient effectuées sur les différentes parcelles, c’est un moment de l’année qui exige une présence quotidienne au cœur des vignes pour suivre leur évolution et, plus important, goûter les baies. Les analyses de laboratoire peuvent fournir de nombreux éléments, mais ne remplaceront jamais les sensations de l’œnologue qui déguste le raisin dans les vignes. A Noval, les plantations représentent désormais 145 hectares, ce qui fait beaucoup de terrain à parcourir. 

António et Jose Eduardo contrôlent les raisins à Noval
António et Jose Eduardo contrôlent les raisins à Noval

Il s’agit ici de la parcelle Roncao qui surplombe le fleuve Douro. Il y a quelques années, nous avons mené des expériences ici avec le cépage Cabernet Sauvignon, juste pour voir ce que cela pourrait donner dans des vins non mutés. Je suis toujours prêt à essayer des cépages venus d’ailleurs, mais je pense qu’il est vraiment essentiel qu’ils s’adaptent bien à leur nouvel environnement et s’intègrent comme s’ils étaient des raisins du Douro. Par exemple, les Syrah fonctionnent très bien ici, et expriment une personnalité très Douro, plutôt qu’un caractère typiquement Syrah. En revanche, le Cabernet Sauvignon ne convient pas du tout, reste obstinément un Cabernet Sauvignon et détonne totalement lors des dégustations à l’aveugle. L’an dernier, nous avons donc décidé de greffer sur nos Cabernets des Touriga Franca, un beau cépage du Douro qui donne du grand porto et un excellent vin rouge. Cette photo montre à quel point les greffes peuvent donner de bons résultats. Ce pied de vigne n’a été greffé que l’année dernière et le voici, chargé de grappes de Franca.

Greffe réussie d'un Cabernet Sauvignon sur une Touriga Franca

 On voit le bandage à la base du pied de vigne, là où la greffe a été effectuée.

Pour revenir au Syrah, je l’adore tellement dans le Douro que cette année, nous avons lancé notre premier vin 100 % Syrah (2007) issu des vignobles Noval, que nous avons appelé Labrador du nom du chien d’António. Voici une photo de quelques pieds de Syrah, stratégiquement placés pour montrer qu’ils poussent vraiment merveilleusement bien près du fleuve Douro …

Des pieds de Syrah sur des schistes, dominant le Douro
Des pieds de Syrah sur des schistes, dominant le Douro